lile wabbit

L'île Wabbit

Wabbit

Vous promenant un jour le long du port de Madrestam, vous avez aperçu au loin une île en forme de grande cawotte... Mais comment faire pour y aller ? Et surtout, pourquoi y aller ? Aventuriers explorateurs, les îles sont faites pour vous ! Vous y découvrirez un peuple aujourd'hui opprimé, qui aura besoin de votre aide pour espérer retrouver un peu de tranquilité. Très vite, vous vous apercevrez que l'île est infestée de terribles "Wabbits" prêts à tout pour vous mener la vie dure.

Suivez le guide !

Aller sur l'île

Mais attention ! La myxomawose sévit sur l'île... sans l'aide d'Otomaï l'alchimiste fou, vous ne survivrez pas longtemps. Ramenez-lui 1 gelée fraise, 1 gelée bleutée, et 1 gelée à la menthe pour qu'il vous concote une potion spéciale pour entrer sur l'île. Tant que vous aurez cette potion avec vous, vous ne subirez pas les effets néfastes des wabbits (même si vous pouvez weveniw de l'île avec un cewtain accent wégional... à vos wisques et péwils). Otomaï est en Amakna, en -2/-4.

Vous pouvez alors embarquer pour une croisière vers l'île des Wabbits. Prenez le bateau en 9/-2 au port, Lilly se fera une joie d'alléger votre bourse de 500 kamas pour la traversée. N'oubliez pas de sauvegarder le zaap en 25/-4, pour votre prochaine visite.

Et maintenant ?

Prenez votre temps pour visiter l'île des Wabbits. Tous aggressifs au premier abord, les habitants vous conteront histoires et légendes inoubliables sur les dofus... Et en particulier sur le dofus cawotte. En parlant de cawottes, si vous réussissez à en récupérer 100 lors de vos combats, vous pourrez les échanger contre le sort cawotte auprès de Wob l'affamé en 22/-7 dans le souterrain aux salles.. trouées. Une fois dans la salle noire, dirigez vous vers le trou illuminé. Ce sort commun permet de planter dans le sol une cawotte wégénéwatwice (sort boosté par l'intelligence).

Astuce JOL Astuce JOL : dans le menu options, décochez la case "Afficher tous les monstres d'un groupe" et "Affichez la grille" (maj + &) à chaque map. Tenez-vous à une distance de 3 cases de chaque groupe pour éviter au maximum les aggressions.

Accéder au château du Wa

Clés waContrairement aux autres donjons, il n'y a pas de clé à dropper sur les wabbits. Par contre vous devez réunir 3 clés auprès de différents PNJ, dispersés sur l'île. Vous ne perdrez jamais les clés : vous pouvez refaire le château du Wa aussi souvent que vous le souhaitez.

Clé du matin pewlant 27/-11 : en partant du zaap, longez la côte Est de l'île principale, passez par le souterrain en 26/-8. Montez : vous ressortez sur l'île "feuille droite". Allez à droite : le Wabbit du Matin Pewlant vous remet votre première jolie clé.

Clé du midi wayonnant 24/-6 : En plein centre de l'île principale, passez par le souterrain en 25/-6, qui se trouve 2 cases au-dessus du zaap. Et hop, une clé en forme de cawotte !

Clé du soiw woulant 22/-5 : Cela semble proche du zaap, mais c'est la plus compliquée à obtenir. En partant du zaap, passez le plot puis à gauche, remontez tout droit jusqu'en 23/-7. Prenez la route en haut à gauche pour contourner le champ de cawottes. Puis descendez pour prendre le souterrain en 24/-7. Dirigez-vous toujours vers le haut et la gauche pour ressortir de ce souterrain en 23/-10. Maintenant que vous êtes tout en haut de l'île principale, vous pouvez.. redescendre. Prenez à nouveau un souterrain en 23/-9 et descendez le plus possible. Vous ressortez en 22/-6. Une map en dessous et ouf, vous êtes arrivés !

Méfiez-vous, certaines des maps que vous traverserez dans le deuxième souterrain sont croquées de partout. Attention à ne pas tomber dans les trous !

Comment y aller ? Là encore, il vous faudra parcourir l'île de long en large et même en travers. Accrochez-vous, vous allez visiter toutes les îles lors du trajet !

Route pour le château

Récit d'une jeune Enirispa

C'est au cours du trajet vers le château du Wa que j'ai rencontré ce grand Iop. Il semblait bien mal à l'aise face à ces hordes de wabbits bondissants, frappant de tous côtés... Après quelques combats qui demandaient autant de sa force que de mes soins, nous avons décidé de continuer la route ensemble.

Même si on avançait un peu à l'aveuglette dans les souterrains, les portraits du Wa nous confirmaient que l'on était sur la bonne route. Des galeries, un passage par un champ de cawottes géantes.. Encore des galeries.. Là, en ressortant à l'air libre, nous sommes tombés sur un autre groupe d'aventuriers aux prises avec des wabbits squelettes, une grande Sadida accompagnée d'un Ecaflip joueur et d'une de mes consoeurs. Eux aussi se dirigeaient vers le château !

C'est donc à 5 que nous arrivons devant le gigantesque château du Wa Wabbit.. ornementé de Cawottes et d'or, il se dresse fièrement en plein centre de l'île. Un Enutrof bougon attend visiblement impatient devant la porte, accompagné d'un Feca. C'est l'Ecaflip qui repère un Sram qui observait silencieusement dans un coin d'ombre. Nous sommes 8, il est temps d'entrer dans la demeure du Wa Wabbit !

C'était sans compter sur la Sadida qui a profité d'un moment de silence pour s'endormir. Après 23 heures d'un long sommeil pour elle, de parties de cartes pour nous, nous plaçons les 3 clés en façade et nous entrons dans le château.

Première salle

Le tapis rouge se déroule devant nos pieds. L'intérieur est aussi richement décoré que l'extérieur, à première vue. Mais à force d'avancer ébahis le nez en l'air, ce qui devait arriver arriva : le premier groupe de wabbits nous a lâchement bondit dessus !

Deuxième salle

Rien de particulier, à peine quelques égratignures à soigner. Dire qu'on a eu plus de difficultés sur la route... Personne n'ose avouer que c'est facile, et surtout pas le Iop.

Troisième salle

Là, on retombe sur les Grands Pa Wabbit qui nous avaient donné du fil à retordre en chemin. Leurs cawottes explosives font beaucoup de dégâts généralisés, et nous ne sommes pas trop de 2 pour soigner à gauche, à droite, encore à gauche, là devant, bref partout.

Quatrième salle

Aïe. 3 immenses Wobots sont apparus derrière des piliers. Nous avons failli perdre plusieurs compagnons, d'ailleurs notre Ecaflip joueur a été littéralement sonné par un coup de massue wotative. Tout le monde est d'accord, on ne s'attendait pas à ces .. machines clinquantes, commandées par ces drôles de wabbits. Il est grand temps de faire une pause.

Cinquième & sixième salles

Même si nous avons admis que les wabbits disposent d'une avancée technologique robotisée, ces wobots sont difficiles à battre. Très résistants, dangereux, tout le monde essaie de taper puis de s'enfuir loin d'eux, pour ne pas subir leurs coups de massue. Malheureusement, comme ils sont également capables d'envoyer des wavelots, s'éloigner ne suffit pas. Même Bouffie, la gonflable de notre Sadida est réquisitionnée pour les soins !

Septième salle

Visiblement, le Wa a souhaité que chaque type de wabbit le défende.. C'est donc sur un grand tapis rouge que nous prenons place, face aux 8 wabbits que nous avons combattu jusqu'à présent. Notre "expérience" sur les salles précédentes nous force à définir des priorités : le wobot, le grand pa. Ces deux ennemis-là sont les plus redoutables. Je vois l'énergie de ma s½ur qui s'épuise au fur et à mesure, mais nous ressortons triomphants. Fatigués, mais vainqueurs !

Huitième salle

Clés WabbitLa salle du trône... Quelle extravagance ! Des dorures, des cawottes, des portraits du Wa entourent sa majesté des cawottes. On dirait que le Wa nous attendait. Nous n'avons pas le temps de l'approcher plus qu'il se jette sur nous, accompagné de sa garde rapprochée, les 2 wobots les plus forts que nous ayons eu l'occasion de rencontrer. Finalement, nous avons réussi à bloquer le Wa dans un coin, ma s½ur et moi en retrait pour prodiguer des soins sur les frappeurs, le vieil enu derrière aussi. Les pelles roulent dans les airs, épées bâtons et dagues frappent le Wa de tous les côtés. Ouiii ! Il se rend ! Pour garder la vie sauve, il offre à chacun un de ses habits de parade. Humm.. Que sa cape est douce et chaude... Bon, il suffit de s'habituer à l'odeur de cawotte qu'elle dégage mais.. Je peux enfin prendre soin de moi, après avoir soigné mes amis.

Nous avons eu de la chance. Oui, nous reviendrons. Et cette fois, nous saurons comment combattre encore mieux, ensemble !

Le Donjon Wabbit

Nombreux sont les aventuriers qui partirent à la recherche des Dofus, ces oeufs aux pouvoirs singuliers. Peu d'entre eux en revinrent malheureusement.
Cependant, aujoud'hui était jour de fête, quelqu'un venait de découvrir un vieux journal, relatant l'aventure de personnes à la recherche du Dofus Cawotte... L'histoire se promettait passionante et enrichissante ...

Carnet retrouvé...

Premier jour de Voyage

Me voilà enfin arrivé sur cette île... J'y ai vécu tant de choses, j'y ai tant de souvenir, et je vais encore une fois m'y aventurer ... une toute dernière fois.
Car mon but approche, ce Dofus tant convoité est enfin à portée de doigt, enfin presque. Il m'aura fallu trouver les trois clés du château du Wa, me frayer un chemin avec mes compagnons jusque celui-ci, affronter tous ces sbires, et même combattre avec rage le Wa Wabbit, afin de lui dérober son sceptre, sa couronne et sa cape.
Par trois fois nous avons souffert, par trois fois nous avons vaincu. Cela dans un seul but, celui qui nous réunis à nouveau aujourd'hui : la recherche du Dofus Cawotte.

Je suis le premier arrivé, moi le vieil Enutrof, et j'attends mes septs compagnons avec qui j'ai partagé tant d'aventure.
J'en profite pour regarder mon paquetage, j'ai bien pensé à prendre mon costume trois pièces du Wa, si durement gagné, un peu de poudre d'Eniripsa pour mon petit bwak, du pain pour le voyage, et bien sûr la carte, pour ne pas se perdre. L'inventaire se termine, et mes premiers compagnons arrivent :

Nos deux soeurs Eniripsas, toujours en bikini, à croire qu'elles n'ont jamais froid !
Suivit de près par notre ami Ecaflip, il s'en remet toujours un peu trop au destin celui là...
Le grand Iop derrière ne connait rien qui égale sa force, on le taquine quelquefois en lui disant que sa bétise surpasse tout, mais c'est toujours avec gentillesse, car il nous a souvent sorti de situation épineuse!
Mon vieil ami Feca, protecteur de son état, mais toujours un brin taquin surtout quand la demoiselle est mignonne, approche lui aussi.
Puis vient notre chère Sadida, toujours aussi... généreuse et agréable à regarder, mais n'allez pas le lui dire, elle pourrait vous achever d'un seul coup de bâton !
Et bon dernier, une ombre familière approche, notre ami le Sram dont l'invisibilité nous a parfois joué de mauvais tours... il a plus souvent pris de bosses par nous que par nos adversaires !

L'équipe est enfin au complet, après les effusions et accolades habituelles nous nous apprêtons à commencer notre périple dans la joie et la bonne humeur. Espérons que ce sera toujours le cas !

Deuxième jour de Voyage

Huit heures du matin :

Nous voilà enfin partis, après une bonne première nuit de repos. On a bien été réveillés cette nuit, mais par l'Ecaflip qui miaulait dans son sommeil.
La route s'annonce longue et périlleuse, d'après la carte nous devrons passer par une succession de galeries infestées de Wabbits. Espérons que nous passerons inapercus afin d'éviter trop de combat qui nous ralentiraient dans notre quête.

Midi :

Quatres heures que l'on explore ces galeries! Quatres heures à tourner en rond pour rien! On a même essayé de faire parler les wabbits, mais à part quelques "Wabehameha" nous n'avons rien pu en tirer.
Tant pis, nous allons faire une pause, on réfléchit toujours mieux le ventre plein : quelques cawottes, un wabbit et un peu de pain, voilà qui fera un déjeuner honorable.

Torture de wabbit !

Seize heures

Miracle ! Nous avons trouvé des traces de pas ! Nous allons les suivre en espérant qu'elles nous mènent à l'entrée du Donjon. Nous allons peut-être enfin y arriver !

Seize heures quinze

Les traces n'ont rien donné pour une bonne raison : c'était les nôtres.
Je me disais bien que c'était un peu trop facile.
Bon je vais prendre les choses en main, je suis persuadé qu'avoir donné la carte au Iop est une mauvaise idée.

Vingt-deux heures

Et voilà, on est arrivé devant le Donjon ! Je savais bien qu'il ne fallait pas confier la carte à un Iop, il ne sait même pas la mettre dans le bon sens ! Heureusement que j'étais là quand même, qui oserait dire maintenant qu'un vieux est inutile ?
Vu l'heure tardive, nous attaquerons le donjon de bon matin, une bonne nuit de sommeil sera utile à tous, on a les pieds en compote !

Troisième jour de Voyage

Six heures du matin

Ca y est ! Le grand jour est arrivé ! Nous allons enfin nous attaquer au donjon Wabbit. Nous sommes tous fin prêts, affublés de nos habits du Wa pour tromper le garde.
L'habit ne va pas à ravir a tout le monde, c'est certain, et si l'enjeu n'était pas aussi important, je prendrai le temps de me moquer de mes compagnons ! Mais bon, soyons fair play, après tout, tout le monde n'a pas la chance d'être un Enutrof. Et oui quelles que soient les modes, tout nous va.

Dix heures du matin

Nous avons passé les trois premières salles sans encombre, il faut dire que nous sommes une équipe du tonnerre aussi. C'est presque trop facile pour le moment. Je ne comprends pas pourquoi tant d'aventuriers ont si peur de venir jusqu'ici, c'est un parcours de santé !
Nous avons gardé un Tiwabbit, un black Tiwabbit et un Tiwabbit Kiafin en trophée pour montrer notre bravoure à tout le monde quand on rentrera.
Après tout, si on vient ici, c'est pour avoir un Dofus, d'accord, mais c'est surtout pour être reconnu en tant que Héros !

Midi

Et de deux salles de plus ! Les Wabbits et black Wabbits ne nous ont pas résisté longtemps. Cependant, leurs Wabehameha ont fait quelques dégats dans nos rangs.
Nous laissons donc les petites fées prendre soin de nous. Et puis pourquoi s'en priver c'est tellement agréable les soins qu'elles prodiguent ... Surtout quand elles associent les soins à la vue de leur décolleté.
Ce doit être une nouvelle méthode venue de l"ile de Moon ... en tout cas ca marche, on en a même redemandé !
On a profité aussi de cette petite halte pour se nourrir, et comme nos trophées étaient plus gênants qu'autre chose, on les a fait en civet. C'est comme ça qu'ils sont les plus utiles n'est ce pas ?

Seize heures

Les Wo et les Grands Pa ont été terrassés ! Par contre certains d'entre nous ont encore des bouts de bras ou pieds paralysés à cause de ces combats.
Je commence à comprendre pourquoi les gens ne s'y aventurent pas, il faut une bonne dose de chance pour ne pas mourir, c'est là ou je prend toute mon utilité.
Je suis d'une telle bonté quand même : faire don de ma présence presque magique à tout un groupe : je m'étonne moi-même ! Je ne comprend pas pourquoi ils ne sont pas plus reconnaissants.
Ils voudraient que j'aille combattre, alors que si je risque ma vie, je mettrai en danger aussi la leur. Non décidément, j'ai bien fait de rester derrière.

Vingts heures

Quatres heures de combats ! Quatres longues heures pour arriver au bout des Wobots. Et seuls trois de notre groupe étaient encore debout à la fin. Deux d'entre nous ont été assommés avec un Coup critique du Wobot. Il y en a même qui ne sont pas encore réveillés.
Mais grâce à la Colère de notre ami Iop, à quelques-uns de mes coups de pelles bien placés entre deux boulons, et aux soins efficaces de nos amies Enies, nous sommes arrivés au bout.
Notre joie est totale, nous avons réussi là où tant d'autres ont échoué. Il ne nous reste plus qu'à passer la porte, pour découvrir le Dofus tant convoité. Nous allons panser nos plaies, puis nous rentrerons.

Minuit

Ca y est nous tenons chacun notre oeuf dans les mains. Un viel intendant nous a reçu, et a donné à chacun de nous un oeuf.
J'ai eu l'impression que nous n'étions pas les premiers à venir, mais bon on s'en fiche, on est tous sains et sauf, et voilà tout ce qui compte.

Epilogue

Et voilà la fin de notre voyage. Nous sommes revenus au zaap des Wabbits sans encombre, avec un Dofus et des souvenirs pleins la tête pour tout le monde. Ces quelques jours ont été une formidable aventure humaine.
Et j'y ai appris une chose : si nous avons gagné ce n'est pas simplement grâce à ma chance légendaire, c'est aussi grâce à notre solidarité et à notre unité. Finalement, ce n'est pas le dofus qui apporte de la sagesse, c'est la quête du Dofus.

Le familier Wabbit

Familier WabbitFinalement, cette île est tellement attachante.. et ses habitants si ... si ... spéciaux que vous avez vraiment envie de ramener un souvenir de votre expédition. Et vous avez craqué sur un familier wabbit ! une boule de poils attachante qui sautille toujours à vos côtés, c'est l'idéal. Il se nourrit entre autre des cawottes que vous avez droppé et des feuilles de menthe que les alchimistes peuvent récolter pour vous. Plus d'explications : article sur les Familiers.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site